AGRICULTURE INDUSTRIELLE : c’est au consommateur de décider du contenu de son assiette !

IMG_2779

Suite au procès de la « Ferme des 1000 vaches » et face aux différents projets d’élevages industriels qui pourraient se développer dans notre région, La Ville est à Vous et ses partenaires : Savigny Avenir, Archamps Village et la MJC de St-Julien, ont pris l’initiative d’organiser un débat public sur le sujet qui s’est déroulé à Saint-Julien le 24 septembre. Près de 70 personnes ont ainsi pu profiter des éclairages apportés par des intervenants locaux, ancrés dans notre territoire et très compétents dans les divers domaines liés à l’industrialisation de l’agriculture.

Paul Ducruet, agriculteur, élu à la Chambre d’Agriculture Savoie Mont-Blanc, a parlé des différents types d’agriculture et des conditions de vie des paysans, obligés de s’adapter en permanence pour assurer leur survie, et de renoncer parfois à des cultures vivrières au profit d’autres ressources comme la location de leurs terres pour des pensions de chevaux.

Philippe Pottié, docteur vétérinaire, a exposé les conditions sanitaires des animaux d’élevage et précisé qu’on ne pouvait pas juger un mode d’agriculture meilleur que l’autre d’après ces simples critères. Certains petits élevages traditionnels pouvant parfois offrir de bien moins bonnes conditions que les élevages de type industriel

Bernard Dufournet, économiste de la consommation, a mis l’accent sur le pouvoir et la responsabilité des consommateurs, qui ont l’entière maitrise de la qualité des aliments qu’ils veulent manger et du budget qu’ils sont prêts à y consacrer. Ils sont à cet égard les maîtres du jeu et du modèle agricole qu’ils veulent défendre

Gérard Sublet, consultant en vaches laitières, a précisé que les plus à plaindre dans les fermes usines n’étaient pas forcément les animaux mais les ouvriers qui y travaillent, pour des salaires de misère au service de multinationales de l’agro alimentaire, comme c’est actuellement le cas dans certains projets qui se développent à l’étranger.

Tous étaient d’accord pour dire que – comme l’a récemment joliment tourné le journaliste et critique gastronomique Périco Légasse – la solution « viendra de la détermination du consommateur à prendre le taureau par les cornes pour éviter que la vache ne devienne encore plus folle ! »

IMG_5432
IMG_2798 IMG_2784

Publicités

Une réflexion sur “AGRICULTURE INDUSTRIELLE : c’est au consommateur de décider du contenu de son assiette !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s